★ A quoi ressemble t’on vraiment?

A quoi ressemblons-nous vraiment?

A l’heure des selfies, nous nous prenons en photographies à la moindre occasion. Mais à quoi ressemble notre visage réellement, sans sourire, sans vouloir plaire à l’objectif, sans expression? 

Cet article va peut être vous étonner car il sort du cadre de la couture, mais j’avais cette envie depuis quelques temps et je profite de mes vacances pour vous parler d’un artiste photographe que je connais maintenant depuis quelques années (à l’époque où je travaillais pour la Galerie d’Art Berthet-Aittouarès, chère à mon coeur). Il s’agit d’Antoine Schneck et de ses portraits photographiques.

Antoine a un talent fou. Et lui, il sait à quoi notre visage ressemble.
Après des études à l’école Louis Lumière, il sera cameraman et photographe de magazine. Puis il se lance dans sa vrai passion, la photographie artistique.
Fasciné par les visages, il demande à ses connaissances si elles accepteraient de poser pour lui. Mais pas à la manière habituelle..
Il ne veut pas que la personne en face de lui veuille lui plaire en lui souriant, ou lui montre son plus beau profil. Il veut d’eux leurs vrais visages, au naturel, tout en relief et en rides.
Pour cela il les place sur un tabouret sur un fond noir, dans une petite cabine de tissu blanc pour obtenir un éclairage uniforme . En face d’eux, un rideau et à travers un petit trou, où seul l’objectif apparaît. Il demande à son modèle de se détendre, de regarder devant lui, sans sourire. On ne sait pas lorsqu’il prend la photo. Cette absence d’interactivité permet de capter la « neutralité » du visage. Et c’est là que tout se révèle:

Valerie HerrenschmidtAntoine Schneck, Valentine Herrendschmidt © Galerie Berthet-Aittouarès

Ce visage est beau n’est ce pas? Mais en toute franchise, avouez que si cette femme était en face de vous, vous n’oseriez pas le dévisager, même si elle est très belle, de crainte qu’elle pense que nous ne regardions que sa tache de vin. Mais maintenant, nous pouvons la regarder de tout notre saoul, dans les moindres détails et apprécier sa beauté et la régularité de ses traits.

Antoine a la bougeotte. Il a envie d’aller voir ailleurs, pour découvrir de nouveaux visages. Il organise alors un premier voyage au Burkina Faso, dans un petit village. Après les premières réticences et hésitations, les hommes, femmes et enfants se prêtent au jeu.

hounou_barry

Antoine Schneck, Hounou Barri © Galerie Berthet-Aittouarès

mariam_diallo

Antoine Schneck, Mariam Diallo © Galerie Berthet-Aittouarès

Mariam Bandé

Antoine Schneck, Mariam Bandé © Galerie Berthet-Aittouarès

 

yerpaguiba_lompo
Antoine Schneck, Yerpaguiba Lompo © Galerie Berthet-Aittouarès

Après l’Afrique, ce fut la Chine et ces visages et mains superbement marqués par le temps.

media_file_53807

Antoine Schneck, Chen Nai Ben © Galerie Berthet-Aittouarès

media_file_53812

Antoine Schneck, Wei Xing Yi © Galerie Berthet-Aittouarès

wang pei pai

Antoine Schneck, Wang Pei Pai © Galerie Berthet-Aittouarès

Et plus récemment ce fut l’Ethiopie face aux visages ornés, peints, tels des masques.

gayto-schneck-ethiopie

Antoine Schneck, Gayto © Galerie Berthet-Aittouarès

baro-tula-schneck-ethiopie

Antoine Schneck, Baro Tula © Galerie Berthet-Aittouarès

berlana-schneck-ethiopie

Antoine Schneck, Berlana © Galerie Berthet-Aittouarès


J’aimerai vous en montrer encore et encore. Je ne m’en lasse pas…

Chaque photographie est développée et contrecollée sur aluminium et sous une plaque de plexiglas, sans plus d’ornements. Ce face à face frontal, souvent en grand format, nous laisse tous le loisir de nous perdre dans chaques petits détails de ces portraits fascinants.

J’espère que cette parenthèse vous a plu et vous a permis de découvrir un artiste de grand talent et nous interroger sur notre propre visage.

A quoi ressemblons nous vraiment…
 

Pour en savoir plus, vous pouvez aller rendre visite à la galerie Berthet-Aittouarès où sont exposés en permanence les photographies, ou encore sur le site d’Antoine Schneck.

This entry was posté le Aparté and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *